Relation du couple Pagination et SEO : Je t’aime, moi non plus

Article rédigé le 29 mai 2018 à 2:48 RaphSEORéférencement

Je reprends le clavier pour traiter d’un petit sujet SEO qui revient régulièrement et sur lequel beaucoup ont un avis différent. Il s’agit de la gestion de la pagination d’un point de vue SEO mais pas que.

En effet, il ne se passe pas une semaine sans qu’on me demande mon avis sur le sujet. Du coup un petit sondage sur Twitter a démontré que le sujet semblait intéresser du monde. En toute franchise, je crois que même si cela n’avait pas été le cas, je l’aurai rédigé quand même. Ça m’évitera d’avoir à répéter la même chose dans le futur :p

Cacophonie sur la pagination

Tout le monde a son avis sur le sujet et on peut lire tout et son contraire:

  • il faut du noindex
  • il faut du nofollow
  • faut afficher toutes les pages
  • faut cloacker la pagination
  • c’est un spider trap et ça va plomber mon crawl budget / inrank / PR interne…
  • une canonical et c’est bon

Soyons clair, je ne prétends pas détenir la solution miracle et avoir raison. Il existe des cas particuliers, des contraintes particulières… je vous présente simplement ma vision après des années de pratique. Elle me parait être un bon compromis qui fait le job.

Mes recommandations pour la pagination et le SEO

Si vous avez un site avec 30 pages, la pagination ne sera jamais vraiment (sauf problème technique) un frein pour votre SEO. En revanche un site conséquent avec des milliers voire centaines de milliers de produits / articles / pages, là il va falloir se pencher sur la question.

Que veut-on faire avec une pagination:

  • donner accès (bot et visiteurs) à l’intégralité de nos contenus
  • améliorer l’indexation
  • ne pas cramer son budget crawl
  • gérer la profondeur du site (+ c’est loin – c’est crawlé)

Afin d’être plus concret, nous partirons de l’hypothèse d’une catégorie avec 100 pages de pagination.

L’accès à la pagination

Par là j’entends le fait de pouvoir naviguer sur la page 1, 2, 3… jusqu’à 100.

Comment limiter le nombre de clics pour accéder à n’importe quel contenu? Une page unique avec un lien vers tous les contenus dessus? Un lien vers chacune des pages de paginations ?

Personnellement j’ai opté pour une gestion intelligente demandant le moins d’efforts possibles au bot.

J’aime que la grande majorité de mes contenus soient accessibles en 3 voire 4 clics.

Imaginons que nous souhaitons accéder à un contenu qui se trouve listé en page 65.

Pas évident non? En fait si !!!

  • Sur chaque page on donne systématiquement accès à la 1ère et dernière page.
  • On donne accès à chaque dizaine.
  • On donne accès aux 3 pages inférieures et supérieures quand cela est possible
  • On ne linke pas la page sur laquelle on se trouve

Voilà ce que ça donne concrètement:

Nous sommes en page 1:

1 – 234102030405060708090100

Le bleu signifie la présence d’un lien.

on clique sur 60:

1102030405057585960616263708090100

On clique sur 63:

1102030405060616263646566708090100

Vous avez compris la logique.

Et quand on est en page 100:

1102030405060708090979899 – 100

Ce système fonctionne pas trop mal et permet de rendre accessible n’importe quel contenu sans trop d’efforts.

Pour celles et ceux qui sont sur WordPress, le plugin WP – PageNavi fait le job.

Aller plus un peu plus loin

On peut jouer encore un peu si on le veut (je le fais régulièrement):

  • augmenter le nombre de contenus par page. Permet de baisser la pagination.
  • on peut en page 1 ne donner accès qu’à la page 2 et à partir de cette dernière utiliser la pagination comme expliqué ci-dessus. ( permet de ne pas trop diluer le jus)
  • On peut en page une mettre un nombre restreint de contenu qui performent et ne donner accès qu’à la page 2. A partir de la P2 on augmente le nombre de contenus par pages et pagination traditionnelle. (cela joue sur les perfs, la conversion, la maîtrise du jus/crawl …)
  • On vérifie que l’accès à la page 1 possède bien une URL unique et non un truc du genre monsite.fr/page1.html?p=1

Le contenu

Pour bien faire les choses, j’aime avoir un vrai contenu informatif sur ma première page. Pas uniquement du blabla pour le SEO. Mais un véritable contenu informatif et utile (guide ou autre) afin de renforcer cette page et éviter qu’elle ne soit juste un agrégat de contenus ou liste de produits.

En revanche, à partir de la page 2, ce contenu doit disparaître. Là on assume clairement le fait que la pagination ne soit qu’un listing. Cela aide GGbot à comprendre que la page importante est la 1 et que les autres ne servent qu’à la découverte.

Le Head

Ceux qui ont déjà un peu collaboré avec moi le savent, je suis un psychopathe de la propreté 🙂

Du coup j’aime avoir des Title et Meta Description différentes. Rien ne vous oblige à en rédiger une unique pour chaque page, faut pas pousser non plus 😉 Le simple ajout de la pagination fait très bien le job.

Exemple si vous êtes sur WordPress et que vous utilisez Yoast ajoutez à la fin de votre title de catégorie %%page%%. Vous aurez ainsi en 1ère page votre Title normal et à partir de la page 2 s’ajoutera « page 2 of 4 ».

Ce n’est pas grand chose, mais ça vous évite la duplication remontée par certains tools et j’aime à croire que ça renforce la compréhension de GoogleBot

NoIndex et pagination

Je suis contre et archi contre. Je n’en vois clairement pas l’intérêt, et ceux qui me parleront de budget crawl, faites le test avec Rel= »prev » et Rel= »next » vous pourriez avoir des surprises.

NoFollow et pagination

Idem je suis contre, je veux que GGbot visite ma pagination pour bien découvrir, cerner et comprendre mes contenus.

Disallow, blocage Search Consol et pagination

Idem, laissez naviguer GGBot il s’en sort pas si mal que ça.

Canonical et pagination

Pour la pagination, on applique la self canonical. C’est à dire une canonical vers la page sur laquelle on se trouve et non systématiquement vers la page 1. C’est un non sens. J’ai un avis très tranché sur la canonical et on en plaisante souvent avec Thomas.

Le NoFollow et la Canonical c’est comme l’amiante et la cigarette. Vous vous en servez maintenant et ça vous filera le cancer dans quelques temps.

Voila comment je perçois ces deux rustines et comment je les présente à mes clients.

Donc en page 1

<link rel= »canonical » href= »https://www.monsite.com/categorie.html » />

en page 2

<link rel= »canonical » href= »https://www.monsite.com/categorie.html?p=2″ />

Rel= »prev » et Rel= »next »

C’est le « marquage » nécessaire et suffisant recommandé par Google pour comprendre la relation de pagination entre différentes pages. Et sincèrement je trouve que cela fonctionne plutôt bien.

Donc en page 1 vous devez avoir:

<link rel= »next » href= » https://www.monsite.com/categorie.html?p=2 « >

Par de rel= »prev » puisque nous sommes en 1ère page

En page 2 :

<link rel= »prev » href= » https://www.monsite.com/categorie.html »>
<link rel= »next » href= » https://www.monsite.com/categorie.html?p=3 « >

En page 100:

<link rel= »prev » href= » https://www.monsite.com/categorie.html?p=99″>

pas de rel= »next » puisque nous sommes en dernière page

 

J’ai été plus long que prévu, mais je voulais donner ma vision claire de cet aspect du SEO. j’espère l’avoir suffisamment été.

Je le répète, je ne prétends pas détenir la vérité, cela reste ma vision issue de mes expériences.

Et n’oubliez pas également de checker la concordance et cohérence des attributs  « hreflang » en cas de projet international. Là aussi on trouve de belles surprises quand on fouine 🙂

35 réflexions au sujet de « Relation du couple Pagination et SEO : Je t’aime, moi non plus »

  1. Diije

    Merci Raph pour cet article simple et efficace. Je partage ton avis sur les différents points.
    Par contre, est-ce bien raisonnable d’avoir 100 pages de pagination ? Dans ce type d’exemple j’aurai tendance à scinder ma catégorie en plusieurs sous-catégories 😉

    1. RaphSEO Auteur de l’article

      Merci monsieur champagne 🙂 Les 100 pages de pagination étaient pour marquer psychologiquement. Bien entendu que si on peut diviser en sous-catégories plus ciblées, alors ne pas hésiter 🙂

  2. Adrien

    Salut, je me permets d’intervenir car dernièrement, j’ai vu un cas où sur un e-commerce, avec un next prev et une canonical sur chaque page de pagination (canonical self referencing comme l’appelle Screaming Frog), ressortir une page 2 devant une page 1.

    Je ne suis pas donc persuadé que ce soit la meilleur des façons de procéder, avec l’objectif de faire ressortir la page 1 par rapport à la page 2.

    Je suis par contre d’accord sur le faite de ne pas utiliser le nofollow, ce qui n’a strictement aucun intérêt.

      1. Adrien

        Pas de BL sur la page 2 ni sur la page 1.
        Le page Rank Interne devrait normalement être plus intéressant sur la page 1, la seule différence c’est le contenu je pense, le nom des produits ne sont pas les mêmes sur la page 2.
        Et ces noms de produits semblent correspondre mieux à la sémantique de cette catégorie.

        Le mieux à faire pour moi est de faire une canonical de la page 2, 3, 4…. vers la page 1 tout en laissant index et follow. Je vois pas d’autres solutions dans ce cas…

  3. Dave

    Merci pour cet article.
    Une question cependant: Si on a un « texte d’accueil » sur la page 1 de la catégorie. Si on met les pages suivantes (2, 3, 4…) en index/follow, il faut « supprimer » l’affichage de ce texte sur les pages suivantes et ne le mettre que sur la page 1 ?
    Merci

  4. Loïc

    J’avais répondu à ce même sujet sur le forum de Webrankinfo il y a quelques temps avec plus ou moins les mêmes suggestions que toi concernant la pagination, et on m’avait également répondu qu’il était préférable de ré-organiser le contenu avec davantage de catégories / sous-catégories et un une seule page de résultat.

    Après réflexion c’est sans doute vrai, mais je me demande jusqu’à quel point on peut pousser ça sans que ça nuise à l’ensemble du site. Au bout de combien de catégories est-ce que cela va nuire au link building interne ? Certes j’aurais moins de pages de pagination « inutiles » mais j’aurais également XX liens sortants de plus sur chaque article. Si j’ai trop de sous-catégories, est-ce que je dois restreindre leur affichage à leurs catégories respectives ? Dans ce cas on se retrouve avec des catégories qui ont plein de « page 2 virtuelles » qui ont l’avantage d’être thématiques.

    Autre question, est-ce qu’à partir d’un certain temps il n’est pas préférable de déplacer tout ou partie des vieux contenus dans une section Archives, voir de supprimer ceux qui n’ont plus d’utilité. Perso ça me fait toujours mal d’effacer un ancien contenu même s’il est devenu inutile, mais parfois c’est préférable ;D

    Bref plein de questions auxquelles je n’ai pas encore trouvé la meilleure réponse.

    1. RaphSEO Auteur de l’article

      C’est ni vrai ni faux. Parfois c’est faisable de scinder en sous cat et parfois non. Quand la pagination augmente oui il est préférable d’utiliser une sous cat plus fine et mieux ciblée. Il faut que ces sous cat est aussi un intérêt SEO avec une vocation à se positionner sur un pool de requêtes. Pour le maillage interne c’est tu isoles (silos, cocons…appelle ça comme tu veux) par forcément. Et ton maillage sera logique.
      L’histoire du vieux contenu pourrait faire l’objet d’un article à part entière (je verrais si là aussi je donne mon idée). Mais là encore il n’existe pas une seule réponse.
      Ce vieux contenu fait-il du traf, a t il des BL, participe-t-il au maillage interne, ne peut-il pas être réactualisé…

  5. Jonathan

    Merci pour cet article très complet est intéressant, qui complète bien ma façon de faire. Pour mon cas, j’utilise la canoniale vers la page 1, la pagination entant très/trop similaire avec la page 1. Sauf pour un autre de mes sites où les contenus sont bien différents, et là je suis entièrement ton point de vue.

  6. Flo

    J ai remarqué que lorsque la canonicale ne pointe pas vers la 1 donc pointe vers la page de la paginatio (ce que tu conseilles) ou que le noindex n est pas present dans les pages 2 à x (ce que tu conseilles) alors Google indexe toute la pagination… C est grave selon vous ?
    Perso j opterai pour la pagination du type : #page=2 à x. Pas vous ?

  7. Olivier Duffez

    Merci pour l’article, c’est une question souvent posée !
    Je trouve que tu devrais dire en préambule qu’il faut tout faire pour éviter la situation totalement inefficace d’avoir 100 pages de pagination dans une catégorie. OK, 100 c’était pour marquer les esprits, mais ça reste vrai avec 20 (pages).

    C’est très nettement plus efficace de créer une taxonomie (des sous-catégories, des filtres pour affiner) que d’avoir de la pagination. C’est mieux pour exploiter la longue traine, et aussi globalement pour la profondeur.
    Et que les astuces sur les liens à faire (5 liens avant, 5 après, etc.) ne sont que des rustines de SEO. Certes c’est mieux qu’une pagination de base, mais ce n’est pas du tout destiné à l’internaute. Donc des liens jamais cliqués. Donc peu efficaces.

    1. RaphSEO Auteur de l’article

      Hello Olivier, oui j’en ai parlé mais le choix était volontaire. Car si pagination loufoque tu peux te retrouver à faire 80 clics pour accéder à un contenu. Et là ça parait aberrant alors si « juste » 12 clics certains pourraient se dire « ah ben ça va » 🙂
      Entièrement d’accord sur le fait de créer des sous catégories pour diminuer le niveau de profondeur du site et pour les opportunités SEO créées (longue traine)
      L’histoire des 5 liens avant après est uniquement là pour baisser le niveau de profondeur.
      Mais malheureusement j’ai déjà connu des cas où je n’avais pas d’autres possibilités que ce que j’ai évoqué dans l’article.

    1. RaphSEO Auteur de l’article

      pas de reco particulière, il faut voir ce que ça donne niveau perf et surtout exploration moteur.
      Mais en règle générale je suis pas fan du tout du scroll infini

  8. Jean-Charles

    Pour le scroll infini, dont je ne suis pas fan non plus, il faut prévoir une pagination alternative.

    La recommandation officielle de google à ce sujet :
    webmasters.googleblog.com/2014/02/infinite-scroll-search-friendly.html

    Un exemple de mise en place :
    scrollsample.appspot.com

    1. RaphSEO Auteur de l’article

      entièrement d’accord d’où ma remarque sur l’exploration moteur. Il faut arrêter de céder à toutes les modes, tout n’est pas toujours bon à prendre

  9. Herman K

    C’est sûr, chaque cas diffère! Lorque l’on parle de pagination pour des articles, où chaque contenu est unique et que les indexer pourrait et devrait être positif pour le site, alors oui, donner le choix aux bots de décider de ce qu’il fait du crawl du site en indexant les pages qu’il juge important,ne pose pas problème.
    Me concernant, pour les sites eCommerce, ou marchant, avec des tonnes et des tonnes de pages à indexer (au moins 200k), alors certaines recommandations (qui sont souvent la règle générale) ont difficile à passer. Genre pas de NoIndex, self-referencing, qui souvent amènent à avoir des pages 2, 3 ou autres dans l’index, et même prendre la place de la page 1.
    Pour moi, je precise bien dans la search console que les URLs avec ce paramètre (p= ou page=… ) sont bien des paginations, et pour renforcer, je mets de noindex à toutes ces pages de 2 jusqu’à la fin! Pour moi, le crawl budget reste important pour certains cas!!!

    1. RaphSEO Auteur de l’article

      Avoir sa pagination dans l’index n’est pas pénalisant en soi. En revanche si elle passe devant la page1 il y a souci quelque part (popularité…)

    2. Jean-Charles

      Hum pour découvrir la balise noindex le bot du moteur crawl la page sur laquelle elle se trouve, du coup je ne vois pas en quoi elle permet d’économiser du crawl budget…..
      Comme ça a été indiqué plus haut en commentaire, la bonne pratique consisterait plutôt a augmenter le nombre d’items proposés sur chaque page de pagination (doubler le nombre d’items revient a diminuer par deux le nombre de pages de pagination).

      1. RaphSEO Auteur de l’article

        Hello, oui le bot est bien obligé de faire des hits pour découvrir un NOINDEX. Mais une fois qu’il l’aura vu, il crawlera moins (et non plus) cette page

  10. frédéric laudet

    Sur les gros e-commerce, avec une pagination très grande sur l’univers, moins grande sur les catégories associées, et donc encore moins grande sur les sous catégories, on peut aussi bloquer (Disallow) les paginations de l’univers, voire même de la catégorie. Les produits seront de toutes manières accessibles depuis les sous-catégories et mieux contextualisés. Le robot ira s’engouffrer plus facilement dans les catégories n-1.
    Sinon oui, l’accès à la pagination les dizaines, centaines ou plus permet rapidement l’accès en quelques clics aux produits de la pagination « centrale » au lieu de plusieurs centaines. -> principe du système logarithmique !

    1. RaphSEO Auteur de l’article

      Hello Fred, oui du moment que tes articles/produits soient facilement accessibles ça me va parfaitement. Surtout que si on lit entre les lignes on comprend que derrière il y a une catégorisation fine donc bien plus pertinente

  11. Watussi

    Très bon article auquel j’adhère intégralement.

    J’ajouterai qu’une pagination qui est efficace est une pagination qui est crawlée régulièrement, donc à monitorer de temps en temps. Surtout si on a un gros inventaire de pages dont la découverte dépend de la pagination.

  12. tim

    Après 6 ans dans le biz c’est la premier fois que je vais dire : article super intéressant et bien traité ! 🙂 C’est pas mal de faire des focus sur ce qui peut paraitre comme étant des petits détails on-site mais qui sont en fait assez importants je pense. Et puis ça nous fait gamberger sur d’autres trucs donc c’est pas plus mal, merci Raph !

  13. Rubenxela

    Bonjour
    Excellente vision de la pagination selon moi.
    Par contre tu dis que pour un système à 30 pages ce n’est pas forcément intéressant et tu fais ta démonstration sur un système à 100 pages. Mais quid d’un système à 1000 pages, comment l’imaginerais tu ?

    1. RaphSEO Auteur de l’article

      Oula attention tu as lu trop vite amha (ma faute j’ai fait une tartine) je disais que si ton site fait 30 pages la pagination ne sera que très rarement un problème.
      si tu as 1000 page de paginations:
      – ne peux tu pas sous catégoriser?
      – augmenter le nb d’articles par page?
      – même principe avec en jouant sur l’amplitude des sauts de pages?
      – une page view all?

  14. serplab

    D’accord avec tout ce qui est énoncé dans cet article, c’est assez rare de voir des articles qui traitent correctement la pagination, je nuancerais cependant la partie sur le blocage de la pagination (disallow ou noindex) qui a son sens lorsque dans de rare cas ce qui est listé dans la pagination n’a aucun intérêt seo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *