Les SEO girls prennent la parole et le pouvoir

Article rédigé le 11 avril 2012 à 9:55 RaphSEOInfo et coup de gueule

En France et dans le monde en général on a tendance à sexualiser les métiers. Nounou est un métier de femme, chauffeur routier réservé aux hommes…

Sans parler du fait que pour une même profession, un même statut les femmes ont des salaires inférieurs que leurs homologues masculins à responsabilités équivalentes.

Mais rassurez-moi, dans le référencement on est pas aussi con nous? On respecte les filles du SEO, leur travail et leurs connaissances acquises au fil des années et fruit d’un dur labeur?

Personnellement j’avais des doutes, car beaucoup ont le melon, jouent à « c’est qui qui a la plus grosse? » (barre verte hein soyons clair)

seo du matin

Dédicace aux SEOs du matin

C’est pourquoi j’ai contacté quelques SEO girls afin de savoir si elles avaient 5 min à m’accorder pour  en discuter.

Pour faire simple je leur ai donné 3 questions auxquelles elles pouvaient me répondre en 10 lignes (ou plus si elles le désiraient) et surtout, elles avaient cartes blanches.

Les questions:

Pourquoi y a t il si peu de SEOgirls?

Quelles sont vos relations avec vos homologues masculins?

Existe-t- il des différences entre vous et nous? si oui lesquelles?

 GDTSB la SEO dissipée nous donne son avis

Cette question m’a vraiment donné du fil à retordre :
Ma première pensée a été pour un «jeune con» qui a répondu un soir à cette question« tu comprends c’est un métier  technique »
Ma seconde pensée a été pour un «vieux con misogyne» qui m’a insulté copieusement
Ma troisième pensée a été pour un «crétin de développeur» avec qui j’ai bagarré pendant des jours pour une histoire de tiret et d’underscore parce qu’une fille ne pouvait pas avoir raison
Ma quatrième pensée a été pour une «fâcherie» sur twitter à cause d’un propos déplacé qui laissait penser que les filles du ref n’étaientt que des filles légères.

GDTSB

GDTSB

Ma cinquième pensée a été pour la difficulté des femmes aujourd’hui à concilier vie professionnelle, vie personnelle dans un métier qui nous demande souvent beaucoup d’investissement personnel.
Ma sixième pensée a été pour le seogirlpowa, une équipe de filles qui ne se laisse pas faire au milieu de ce monde de brutes.

Et puis ma dernière a été pour tous ces hommes avec qui j’apprécie échanger un verre à la main sur le référencement et pour qui le sexe du référenceur importe peu.

Finalement, je n’ai pas réussi à répondre à cette question, je suppose que le comportement de certains font fuir les seogirls.
Je suppose aussi que beaucoup restent cachées, écrasées par la gente masculine et par des filles aux caractères bien trempés qui ont fait leur trou dans ce monde.
Nous avons la chance d’être sur un métier jeune et le sexualiser me semble dommage et dommageable, n’ayez pas peur, lancez vous , il n’y a aucune raison pour que les femmes n’aient pas le droit de citer dans le petit monde du référencement.

Merci à notre SEO dissipée pour sa franchise, sa gentillesse et sa bonne humeur sur skype. Suivez la sur @GDTSB

CarlotaLovesSEO et sa vision sur les femmes dans le SEO

– Même si le milieu du référencement compte de plus en plus de femmes, il est vrai que les hommes dominent dans ce secteur. J’ai même entendu une fois quelqu’un dire « De toute façon, le SEO c’est pour les mecs, et le SEA pour les filles »…

Le stéréotype du référenceur existe bel et bien et ressemble fortement à celui de l’informaticien : c’est un métier d’homme, on reste cloitré dans une chambre noire à tester des choses sur Google, c’est technique et il n’y a pas de relationnel.

Du coup, les femmes ont du mal à se retrouver dans cette définition et écartent ce genre de métier.

Il faut admettre qu’il n’est pas toujours évident pour une femme de se faire une place dans ce milieu. Nous devons davantage faire nos preuves pour être prise au sérieux et nous imposer. Il faut même parfois ruser pour ne pas être cataloguée (j’en connais certaines qui utilisent des pseudo masculin  ;) )

Mais ce genre de problématique s’étend bien au-delà du monde du référencement.

– Lors de mes précédentes expériences professionnelles, j’ai majoritairement travaillé avec des femmes. @largow fait partie des personnes avec qui j’ai adoré collaborer. Il a été bien plus facile d’échanger avec elle puisqu’elle n’avait pas ce préjugé que « le référencement, c’est pour les mecs ».

Je ne vais pas me plaindre de mes relations avec mes homologues masculins, mais juste leur rappeler que pour faire du référencement, il suffit d’une chose que nous avons tous : un cerveau  ;)

– Je pense que les référenceurs femmes prennent davantage le temps d’expliquer les choses à leurs clients/ leurs collègues. Il y a un aspect communication et relationnel qui est peut-être plus important chez nous.

Lors de mes expériences en agence, j’ai eu l’occasion d’assurer des formations chez certains de mes clients et leurs retours m’ont permis de connaitre mes atouts dans ce genre de prestation : une présentation claire et fluide, une façon différente d’aborder le SEO, …

J’ajouterai également que lorsque l’on a un public féminin, un référenceur femme disposera d’un atout majeur : la connaissance de la thématique. Il a été beaucoup plus facile pour moi d’échanger sur la thématique Beauté avec des journalistes que sur les placements d’argent  ;)

Je remercie cette SEO girl discrète mais au combien compétente que je vous invite vivement à suivre sur twitter @CarlotaLovesSEO

SEO Factory Girl la fille du ref s’exprime

C’est un métier encore peu connu, et qui peut être très technique. Les profils littéraires, en majorité féminins, ne sont peut-être pas naturellement portés vers le référencement (ce qui n’empêche pas de nombreux SEOs non techniques, hommes ou femmes, d’être excellents). Il y a aussi un coté « toute puissance » derrière la manipulation des SERPs qui en fait un métier typiquement masculin (si si, réfléchissez bien xD).

SEO Factory Girl

SEO Factory Girl

Mes relations avec les hommes du métier sont plutôt bonnes, voire excellentes. Bien sûr, être une fille parmi tous ces garçons crée automatiquement la sympathie, et même une forme de bienveillance, je suppose. Ça crée aussi la sympathie entre filles du métier, remarquez;-)

Honnêtement, j’ai un peu de mal à répondre à cette question car je ne me positionne pas par rapport aux autres en tant que nana (et ce, malgré ma baseline ;-)) ; c’est purement et simplement une question de personnes et d’affinités. Parfois il y a du lourd et du connard, oui, mais c’est pareil dans la vraie vie. Des attaques misogynes j’en ai déjà reçu et ça ne me fait pas plaisir, mais je vous laisse imaginer ce que je pense d’un mec qui s’excite tout seul derrière son écran.

Je dirais que les filles du SEO sont moins dans la démonstration que les mecs, et moins prompts également à s’emporter comme le font souvent certains au moindre truc écris de travers (ou pas), ce qui moi me choque énormément. Je n’ai jamais lu une nana du SEO s’acharner sur quelqu’un, pourtant il y a de sacrés tempéraments chez nous aussi (suivez mon regard).

Sur le plan purement business, je ne saurais pas dire exactement mais je pense que c’est un avantage d’être une femme dans ce métier. Beaucoup de gens se méfient encore des référenceurs, et certains de mes clients ou prospects se sentent clairement rassurés par l’idée de travailler avec une femme (parce que nous sommes des Saintes xD). Ceci étant, je ne vois pas de différence entre moi et les SEOs hommes dont je m’entoure (qui sont forcément des mecs très très bien xD), on a les mêmes valeurs et on véhicule la même chose.

Merci à la fille du référencement qui n’a pas pratiqué la langué de bois et à qui j’ai envie de dire Hips (PJ) Sans compter que je lui ai fait aimer la soupe ;) . Ne manquez pas ses gazouillis sur @SEOFACTORYGIRL

 Papilouve et ses battements d’ailes sur le sujet

Bien que je n’ai pas vraiment l’impression d’être une seogirl (enfin la partie girl, si, ça je sais et j’en suis même certaine, mais c’est la partie seo qui me parait beaucoup plus improbable ^^) enfin bref…la sexualité du papillon n’est pas le sujet du jour.

Je vais donc me prêter au jeu et essayer de répondre à quelques questions existentielles (si si c’est existentiel, le référencement) que se pose notre barbu caviste préféré.
Alors voilà,
Je ne me suis jamais posée cette question mais pour le coup, j’aurai tendance à penser que les seo de sexe masculin d’aujourd’hui sont les geeks d’hier. Par geek, j’aurais pu aussi dire nerd, mais ces termes sont suffisamment galvaudés pour ne pas en remettre une couche.
Papilouve

Papilouve

J’imagine juste que ces mecs férus d’informatique, de jeux vidéo et autres films de science fiction ont grandi et se sont dirigés vers des métiers passion  tout naturellement lié à internet, où l’on retrouve ces dominantes de jeux/virtualité/code et autre programmation.

Les filles étant moins portées sur la chose (ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, hein !), elles ont intégrés ce domaine plus tard.
Maintenant, je ne sais absolument pas si c’est à cause de ça. J’ai hâte de lire les réponses et les commentaires d’autres personnes !
Excellentes ! Encore une fois, je ne suis pas vraiment dans cette thématique, puisque je ne propose pas de services et stratégie seo mais uniquement des prestations netlinking « clé en main », aussi c’est difficile de répondre pour moi. Mais aucun problème là-dessus.
Bien sur qu’il y a des différences ! les garçons ils ont un trilili et les filles…. :P Nannn j’déconne ! (ou pas !)
Sérieusement, au niveau du travail, le fait d’être un homme ou une femme permet une certaine compréhension et affinité avec les clients si ceux-ci sont du même sexe.
Non pas que ce ne soit pas possible de travailler sur une thématique plus « masculine » comme les sport, les automobiles, le calendrier Pirelli ou les résultats de l’OM… mais personnellement, j’ai plus de facilité à écrire sur des bijoux, des loisirs créatifs ou le jardinage…
Après, être une femme, c’est aussi la possibilité d’avoir des accès de « nunucherie », et permettre ainsi d’obtenir plus facilement de l’aide, des infos, etc.
Je sais que des référenceuses ont parfois eu droit à des remarques acerbes et désagréables de la part de clients sexistes et machistes mais ce n’est pas mon cas.
En résumé, cette disproportion homme/femme au sein du SEO est appelée à se réduire, mais quand ?? Et puis si le référencement est mort, à quoi ça sert ? :P
Merci à notre presque papillon du référencement qui sera toujours la bienvenue pour butiner chez moi. Suivez la sur @Papilouve

LaSeuleMarvina nous en dit long sur le sujet!!!

Tout d’abord, merci de m’avoir sollicité parmi d’autres SEOGIRLS pour donner mon avis sur ce sujet. J’ai un peu peur de

faire dans le redondant, car nous risquons toutes de répondre plus ou moins la même chose…

RaphSEO pose la question du peu de SEOGIRLS… A croire que nous ne lui suffisons pas !

Mais la question à pourtant le mérite d’être très sensée.

Sur quoi se base t-on déjà pour dire que nous sommes peu ?

Sur le nombre de celles qui ont de grandes gueules sur les réseaux sociaux ? Celles qui font des confs ou interventions ?

 

Malheureusement nous ne sommes pas toutes égales dans notre façon d’appréhender nos vies, nos accomplissements. Ce qui sans vouloir lever un lièvre est plus simple à gérer de mon point de vue pour un homme. Ainsi il y a beaucoup de dissemblances entre celles avec conjoint ou non, avec ou sans enfants, bien dans sa peau ou pas, se sentant plus femme ou non…

Faisant partis d’un bouillon de culture webmaster avec une formation SEO (GDTSB) je peux dire que pas mal de celles de ma promo et des promo suivantes font du SEO, mais…

 

Les contraintes de ce métier sont nombreuses pour nous les femmes, il faut l’avouer.

Etant personnellement contre les pleurnicheries féminines, oui oui un peu féministe sous les ongles ! Je pense tout de même que c’est un métier qui convient peu au rythme de vie d’une femme qui se veut être dans « un rôle de femme ».

Laseulemarvina

Laseulemarvina

– Faut avoir un caractère bien fait pour ouvrir sa gueule face au SEO déjà installés

– Avoir du temps pour des tests,

– Tenir / Maintenir un blog,

– Etre présente sur le web à bonne dose

Pour moi tout se résume à une question de temps.

He non ! Nous ne pouvons pas être des superwomen, il faut donc choisir…

 

En effet, être SEOGirl, mère et femme tout à la fois m’a été très ardu. Trouvé ma place dans ce monde d’hommes, et par la même occasion dans mon foyer.

J’adore mon métier, la veille, les potes du milieu, les tests, le fait d’apprendre tout le temps, l’évolution perpétuelle de ce milieu et tout cela demande beaucoup de temps et parfois des engueulades sérieuses à la maison pour mon manque d’implication dans mon foyer…

Mais j’aime aussi faire des activités manuelles avec mes filles, sortir en nature, discuter avec elles, faire les magasins, marcher dans la rue avec mon chéri main dans la main, le ciné et j’en passe… Et malheureusement j’aime moins certaines choses mais j’y suis contrainte comme la cuisine, le ménage enfin tout ces trucs de « femmes accomplies et normales ».

La solution qui me convient aujourd’hui est de naviguer entre les deux, je n’aime pas spécialement être sous les feux des projecteurs, même si je peux déconner facile sous Twitter, et par la même je veux des moments de vie de famille nombreux et de qualités !

 

Il me serait donc plus simple de faire comme certaines de mes cops et de travailler en agence, car elles sont nombreuses dans ce cas. Les heures de bureau on taff et quand la boutique ferme, on retrouve « une vie de famille normale ».

Je dirai donc non pas que nous sommes peu, mais que les priorités fondamentales d’une femme en générale quoiqu’on en dise passe par un accomplissement maternel, familial, amoureux et/ou professionnel. Mais avec les changements de mentalités rapide, et de comportements, je dirais que dans peu de temps messieurs, vous risquez d’être envahit par cette espèce qui peu se révéler agressive… La question sera alors comment ne pas se laisser bouffer par les SEOGirls ?

Enfin pour l’instant il y a de la marge…

Je remercie celle qui prend google pour joujou et je vous invite vivement à suivre ce petit poisson rouge sur @LaSeuleMarvina

 Mar1e la sudiste s’exprime sur le statut SEOGirl

Pendant longtemps il y a eu assez peu de filles dans le métier de référenceur car, selon moi, l’aspect technique de la tâche leur semblait plus compliqué qu’il ne l’est vraiment. Cet aspect du travail de référenceur a pu en rebuter certaines alors que finalement, c’est tout autant un métier de communication, de logique, de rédaction qu’un travail technique. Mais depuis plusieurs années il y a de plus en plus de filles et elles osent se faire connaitre du public.

Au final je suis persuadée qu’un grand nombre de femmes travaillent dans des sociétés de référencement mais elles ne souhaitent / n’osent pas travailler leur personal branding et ne sont tout simplement pas connues du grand public. Ainsi nous ne les connaissons mais ça ne veut pas dire qu’il n’y en a pas

Mar1e

Mar1e

On en trouve beaucoup in house mais là encore rares sont celles qui dépassent le cadre de l’anonymat et sortent leur blog. Je pense que l’aspect masculin de la blogosphère SEO ainsi que les nombreuses prises de tête qui y ont lieu (ainsi que les concours de « j’ai la plus grande, je suis le plus grand expert rock star musclé de l’univers SEO ! « ) doivent les freiner et elles doivent préférer rester anonyme afin d’éviter les conflits contre-productif.

Oui car ces messieurs ne sont pas tendres avec ces demoiselles et rares sont ceux qui nous prennent au sérieux ! Alors que finalement, passé les premiers temps, les SEOboys ne sont pas méchants ;)
Pour ma part, à chaque fois que j’ai travaillé avec d’autres SEOgirls j’ai été épatée par leur niveau de maîtrise et surtout par leur humilité. Ce dernier point est d’ailleurs une denrée rare chez ces messieurs ;) Mais j’ai aussi souvent relevé qu’en tant que femme, j’avais parfois du mal à faire accepter au client que je puisse m’occuper aussi bien de leur site qu’un homme.
Les remarques déplacées du style « mon site de moto sera mieux référencé par un homme » ou « ah mais vous êtes enceinte, qui va s’occuper de mon référencement » ou la plus désagréable « moi les enfants c’est ma femme qui s’en occupe », je les ai entendues ! C’est d’ailleurs pour ça que j’ai eu, en tous cas au départ, une clientèle très féminine, qui a su me faire confiance, là où leurs homologues masculins se sentaient plus en sécurité avec un référenceur mâle.
Dans tous les cas, il doit exister une solidarité masculine comme il existe une solidarité féminine, à la différence près que malheureusement il y a moins de femmes qui occupent des postes décisionnaires que d’hommes et que du coup, il est peut-être un peu plus difficile pour nous de convaincre les grands comptes.
J’ai envie de faire passer un message à tous les machos de service : oui une femme peut-être aussi compétente qu’un homme pour référencer votre site (voire plus). Messieurs les développeurs, les techniciens, les responsables marketing, les dirigeants… etc . osez nous faire confiance ! Et croyez en nos compétences !
ps : ce témoignage et fortement très orienté en faveur des femmes et j’ai durci certaines vérités pour les besoins de l’article. Et rassurez-vous, aucun mâle n’a été maltraité pendant l’écriture de ces quelques lignes !
Un grand merci à la fan inconditionnelle de Francis Lallane que vous devez suivre sur @Mar1e
Alors les SEOs barbus couillus on a quelque chose à répondre?

Pour celles et ceux qui attendaient mon billet teasing, il est prévu pour demain matin. Je pense qu’à cause de l’imaginaire de certains, il y aura des déceptions. Cependant j’ose espérer que certain(e)s adhèreront à mon idée un peu folle. Si tel est le cas, l’aventure sera lancée ;)

103 réflexions au sujet de « Les SEO girls prennent la parole et le pouvoir »

  1. gayfish

    le sexisme, la misogynie et le machisme, quel que soit le domaine, c’est grâââââââve dépassé. Je suis barbu et couillu, mais au contraire des hommes aux pensées préhistoriques, j’apprécierai travailler toujours plus aux côté de ces dames.

  2. fred

    C’est sympa de donner la parole aux dames, je n’en avais pas vu autant depuis le dernier concours #SEO, pour moi aucune différence homme/femme même combat…

  3. Djolhan

    Et bien, c’est intéressant de voir ces points de vue du coté SEOgirl.
    Pour ma part, je suis loin de penser qu’il est réservé aux hommes pour plusieurs raisons, le coté rédactionnel et logique est tout aussi approprié aux femmes qu’aux hommes. Pour le coté technique, si cela rebute, il existe ce qu’on appelle des développeurs ou webmasters qui peuvent s’occuper de cette tache, et il en existe de très douée aussi ;)

    Bref, homme ou femme, les metiers du web sont fait pour les deux, c’est une certitude !

    Allez hop, j’ai ajouté quelques comptes à ma timeline twitter …

    1. Visibilité référencement Auteur de l’article

      moi je pense surtout qu’un métier est fait pour celui ou celle qui a les compétences point barre
      Avec quelques choses entre les jambes ou pas, jeune vieux, vert ou violet je ne juge que sur les compétences et résultats
      même les diplômes j’en ai rien à cirer

  4. Polonwn

    Petit sujet intéressant qui permet en plus de découvrir ou redécouvrir certaines de ces Seo Girl. Une belle occasion de leur tirer notre chapeau (white ou black ;)) pour l’excellent travail qu’elles font et le savoir qu’elles ont.

  5. Olivier Andrieu

    Bonjour. Article sympa :)
    Le monde du SEO ne change pas des autres hélas. Exemple : quand c’est Matt Cutts qui présente une vidéo, ça passe plus ou moins, quand c’est Tiffany Oberoi, elle se prend des commentaires beaucoup plus négatifs. Il y a encore du boulot… :-(
    Bon courage, mesdames et mesdemoiselles, pour la suite :-)
    Olivier

    1. Visibilité référencement Auteur de l’article

      Bonjour Olivier et bienvenue chez moi car ça doit être une première si je ne m’abuse ;)
      Je suis entièrement d’accord avec toi, il y a encore beaucoup de travail, mais pièce par pièce qui sait, un jour « Naitre libres et égaux » prendra réellement son sens

    2. Marie@diamant

      Et tu as malheureusement raison Olivier :( mais finalement, plutôt que de se battre contre cela, on peut mettre notre énergie à doubler tout le monde dans les serps :)

  6. Emmanuelle from SEO et vie perso

    Rôôôôooo, il a réussi à ramener tout plein de SEO girls rien que pour lui, il est vraiment trop fort le RaphSEO !

    Sympa d’avoir vos avis de filles – bien que j’en avais déjà parlé avec certaines – je me sens un peu moins seule dans mes problématiques « SEO et vie perso »…

    1. Visibilité référencement Auteur de l’article

      Merci à toi Audrey d’avoir pris sur ton temps pour me répondre.
      Même si le billet est long (vous êtes des piplettes) j’ai préféré inclure toutes vos réponses dans un seul billet histoire de garder une cohérence et de confronter les réponses.

  7. Mikiweb from référenceur freelance

    J’ai eu l’occasion de travailler avec des seo girls et bien je peux vous dire que ça déchire !!
    J’aime leur vision et leur approche du Seo qui donne une seconde jeunnesse au presta classique avec du fait maison ;)

    J’espère que ce billet permettra à certaine Seo Girl de se montrer et de se lancer parmis la communauté qui à toujours plaisir à accueillir de nouvelle recrue feminine ;)

  8. cdillat from content spinning

    Étant barbu et couillu caché derrière un avatar de fille, je me sens un peu concerné par cet aspect.

    Je dois avouer qu’au départ j’ai plus craint la réaction des seogirls que celle des seomales (qui au départ ont plutôt bien marché). Au finale, la supercherie a pris la forme d’une blague même si certaines d’entre elles étaient déterminées à faire tomber le masque (harcèlement téléphonique inside ^^).

    Les quelques SEOGirls que j’ai côtoyé sont pleines d’humour et généreuses en conseils avisés. Il n’y pas à tortiller du c*l, elles mérites vraiment cette mise en avant car niveau contact humain et compétences : les SEOGirls en ont sous le chapeau.

    Chapeau Raph pour l’article, par contre je suis navré d’apprendre que certains seomales manquent de respect envers ces d{ames|emoiselles} }:>

    1. Cédric G.

      Rho merde, Cdillat c’est un mec ^_^

      Pour ma part je suis salarié dans un milieu très féminin, donc aucune animosité de ma part envers la gente féminine en général, que j’adore au sens large du terme (quoique non : y’a quand même des exceptions ^_^)

  9. Aurelien

    Je n’ai jamais eu l’occasion de voir des propos déplacés auprès de mes confrères ou clients envers les « SEOgirls ».

    Je pense au contraire qu’elles ont un bon potentiel de linkbaiting / tweetbaiting / clicbainting vers leurs blogs :)

  10. Quentin

    C’est dommage qu’encore aujourd’hui certains fassent la différence entre les capacités d’un homme et d’une femme. Pour moi, cela revient au même. On est tous capable de faire ce métier de SEO.

  11. Marie

    Très sympa de lire les réponses des copines Girls Powaaa :) déjà à l’époque du Mangeur de Cigogne nous étions tellement peu nombreuses dans le concours (une dizaine tout au plus) que j’avais monté le club du Girl Powaaa pour nous soutenir. Par contre, et là ça m’attriste, je vois que je ne suis pas la seule à rencontrer des a priori énormes concernant nos compétences, moi aussi je me suis « battues » et je me bats encore contre des développeurs qui te font des réponses où on sent bien qu’on te prend pour une débutante.. hier encore ça m’est arrivé… oui je sais vider un cache et mes cookies … bref ;) comme dit plus haut, ne dépensons pas notre énergie à tenter de vaincre les a priori mais à faire du bon boulot pour nos clients et la reconnaissance viendra d’elle-même

  12. Emilie from Le Seo, c'est pour les hommes

    Nan mais c’est quoi ce bordel ? Raph, on avait dis un truc sérieux … Et tu viens foutre la merde avec un sujet sensible !

    Ben vlà ! Heureusement qu’elles ne sont pas trop réfléchies, sinon il y en a une qui aurait sorti un truc du genre:

    « Et Raph, pas besoin de nous tendre la main, on sait se demmerder toutes seules comme des grandes…Pov C _ _  » ( Je vais foutre la merde … Je vais foutre la merde ^^ )

    J’avais dis que j’allais m’éclater a rédiger le com. mais vu le sujet, on va pas pousser mémé dans les orties non plus …

    Allez, vive les SEO Girls … :D

  13. Sébastien Billard

    Avoir des a priori négatifs sur les femmes est sexiste, mais avoir des a priori positifs l’est tout autant au fond. Le vrai non-sexisme, c’est prêter attention à la seule personnalité et aux compétences de la personne, et les femmes comme les hommes ont le même potentiel en SEO comme dans d’autres domaines :)

    1. baxxx

      Je suis parfaitement d’accord avec ca. Je déteste qu’on me considère uniquement au travers du prisme de mon appartenance à la gente féminine que ce soit de façon positive ou négative. Je trouve d’ailleurs la discrimination positive plus odieuse et plus pernicieuse encore.

  14. SEO Factory Girl from blog SEO

    Merci Raph de nous avoir invité à nous exprimer :-)

    On m’a fait la remarque très juste de l’intérêt de ce genre de billet dans un monde ou les hommes et les femmes sont (sensés être) égaux -comme je vous le disais, je m’entoure de mecs vraiment très biens xD. La façon dont j’ai vu le sujet n’était pas polémique, il s’agissait juste de donner un avis sur le milieu en tant que minorité, et pas d’essayer de prouver qu’on fait aussi bien que des mecs. Je pense pour ma part que le référencement est un « métier d’homme » pour toutes les raisons que j’ai exposées, mais je ne pense pas pour autant qu’il soit difficile de s’y faire une place en tant que femme. Je ne me suis jamais posée la question, en fait. Et je ne pense pas non plus que ce soit un métier plus difficile qu’un autre à assumer, ni en tant que femme ni en tant qu’homme, ce en quoi toutes mes collègues ne semblent pas d’accord et je trouve ça dommage (je ne suis pas mère moi-même, mais certains pères pourraient je pense s’irriter qu’on laisse encore entendre qu’ils s’investissent moins dans leur rôle et qu’eux n’ont pas à « concilier »).

    Pour ce qui est des thématiques qui nous sont confiées, c’est vrai qu’en tant que femmes on est sans doute davantage sollicitées pour parler layettes et mode féminine. C’est mon cas, mais pour autant j’ai d’autres thématiques bien moins glamour et je m’en sors tout aussi bien (d’ailleurs, pour l’anecdote et pour rebondir sur l’histoire des placements d’argent, il se trouve que j’ai commencé dans la veille média et que j’étais, par affinité, préposée à la chaîne Bloomberg -comme quoi, hein).

    Et je ne suis ni blonde, ni nunuche, btw ! xD

    1. G_Jerome@bebe

      Si pour toi parler layettes, grossesse, accouchement c’est sexy alors j’ai la confirmation que nous faisons le même métier et que nous pouvons nous adapter à des thématiques qui ne nous sont pas forcément familières.
      Maintenant c’est quand même pas évident lorsque l’on est vraiment très éloigné de la thématique, c’est aussi pour cette raison que je ne pense pas que le référencement soit plus un métier d’homme que de femme.

  15. Magicyoyo

    Je ne dirais jamais que un homme et une femme c’est pareil. Pour autant, je ne me suis jamais posé la question de savoir si le SEO était un métier fait pour les hommes/femmes/autres.

    D’ailleurs, pour désigner un(e) SEO chevronné(e), je propose qu’on remplace la traditionnelle expression « avec du poil au menton », par « avec du poil aux pattes »… comme ça, tout le monde s’y reconnait ! :D

  16. marjorie from creation site web

    Je rejoins Quentin sur ce point : homme ou femme peu importe, toute est une question de capacité et de compétences, et ce, que ce soit en SEO ou dans n’importe quel autre domaine.
    Par contre, une chose est certaine, il existe (et existera) toujours des hommes (et sans doute des femmes aussi) qui auront un a-priori machiste vis-à-vis d’une référenceuse féminine, et ça peut être blessant, mais en contrepartie, il y a (et aura) toujours des hommes qui se comporteront avec plus de sollicitude avec les SEOgirls qu’ils ne l’auraient fait avec un référenceur homme, parce qu’elles sont des femmes justement et que la galanterie a autant la vie dure que le machisme.
    Alors nous ne pouvons pas trop nous plaindre, finalement ;-).

  17. CHRis

    Je suis d’accord avec ce qu’affirme Sébastien à savoir qu’avoir un à priori négatif comme positif sur des femmes dans le référencement est ridicule. Ce qui compte, ce sont les compétences.

    Faire un article sur les femmes du référencement, je n’aime pas.

    Dans ce cas là, pourquoi ne pas en faire un sur « les gros et grosses » du référencement ou sur « les moins de 1m50″ ou sur « les plus de 50 ans » ou sur ceux qui ont plus de 15 ans de référencement. Je n’aime pas ce communautarisme et je préfère parler tout simplement de « spécialistes en référencement ».

    1. Visibilité référencement Auteur de l’article

      Elles sont femmes et font du référencement, pourquoi je m’interdirais de faire un article sur elles!!!
      d’ailleurs pour certaines d’entre elles, elles avaient déjà eu un billet sur mon blog.
      Pourquoi faire un billet sur les femmes dans le référencement, et bien parce qu’elles ont probablement un comportement différent d’où moins envie de leur donner la parole.
      C’est comme dans le e-commerce où on segmente les campagnes en fonction de certains critères, homme, femme, jeune, vieux tout simplement parce que chacun à des attentes, envies, besoins différents.
      J’ai fait cet article sur les SEOgirls au même titre que j’avais fais un article sur les BH, pour moi ça ne va pas plus loin;
      En revanche certains ont besoin qu’on leur rappel la réalité.
      Voila, après que tu ne juges pas mon billet utile, pas de soucis je peux le comprendre et je respecte.
      Moi je trouvais ça bien de leur donner la parole, après à ces SEOgirls de dire si mon billet était déplacé ou inopportun.
      Mais je ne me souviens pas avoir forcé qui que ce soit, à part une que j’ai du séquestrer mais c’est parce qu’elle le voulait ;)

      1. SEO Factory Girl from blog SEO

        Je comprends tout à fait le point de vue de Chris, personnellement. Et le tiens également (sinon je n’aurais pas répondu).
        Je pense qu’il faut prendre le sujet avec moins de gravité, vraiment (même si c’est vrai que c’est toujours un peu délicat). La comparaison avec un article sur les BH, dans le contexte, me parait pertinente. C’est comme ça qu’il fallait le voir je pense, et pas comme un énième sujet sur la place de la femme dans la société, et blablabla (aussi importante que soit cette question). Si je faisais un métier dit « de femme », ça m’intéresserait de savoir ce que pensent les hommes qui exercent la même profession, point. C’est pas déplacé, au contraire même.

      1. Niko@Communiqué de presse privé

        mais lol :D
        très bon article sinon (ben oui je l’ai lu hein) quelques coquilles dans la partie de @GDTSB, je te fais un petit mail pour te les indiquer ;) )

  18. CarlotaLovesSEO

    Merci Raph de nous avoir invitées sur ton blog et ravie de pouvoir lire les réponses des autres SEOgirls.
    Je pense que l’on mérite « au moins » un article en effet ;)
    Je continue de penser que les femmes qui font du référencement ne cessent de surprendre. Et j’ai envie de dire TANT MIEUX! =)
    Longue vie aux SEOgirls!!

  19. Laline74 from Brand Content Marketing

    Promo 2011-2012 à l’IUT de Mulhouse sur les métiers de référenceurs, rédacteurs et community manager : plus d’un tiers de fille. Au bouleau : le pôle SEO compte 2 filles pour 1 homme.
    Et les compétences ? Ben je démarre et prend tout ce que je trouve d’intéressant sans a priori (à part peu être le graphisme vieillot des blogs;-)). J’ai du coup du mal pour l’instant à voir le côté sexiste du métier.

  20. BeTrash@poele a bois

    La misogynie, c’est d’une débilité affligeante. Les capacités humaines ne sont pas déterminées par nos chromosomes X ou Y, qu’on se le dise.

    C’est même extrêmement rafraîchissant de voir des femmes dans certains secteurs (nouveau regard, etc).

    Bref, j’aime les femmes. (comment ça c’est hors-sujet ?)

  21. LuniCréa from Agence de com

    Tout est dit, merci mesdames ! ;-)

    Si je puis me permettre, t’as oublié une question Raph : Est-ce que les SEOgirls à leurs compte sont mieux payées que celles en agence ?

    Bref, je suis POUR beaucoup plus de filles dans le SEO (et ailleurs aussi) !

    Nico.

  22. Labisse

    Ce que je trouve « marrant » c’est que dans un secteur dit « jeune » on trouve encore des reflexes sexistes… a la rigueur quand cela vient d’un vieux chef d’entreprise, c’est con mais il n’y a hélas plus grand chose a faire… par contre là ou je trouve cela étonnant c’est entre les SEO même, entre les petites réflexions on voit poindre plein de préjugés, comme quoi le barbu garde ses bons vieux reflexes d’homme des cavernes…

  23. Sylvain F from blog référencement

    SEO Girls ou pas, qui c’est qu’on va appeler encore pour déplacer le bureau ? :P

    Plaisanteries mises à part, il y a pas mal de filles dans la promo actuelle de la licence RRW et la qualité du travail n’a rien à voir avec le sexe, alors longue vie aux SEO Girls ! (qui devraient d’ailleurs toutes faire un beau lien avec une belle ancre vers mon blog pour cette acclamation !)

    1. SEO Factory Girl

      Mais LOL ! Pour le bureau c’est pas tout à fait faux, en même temps où serait la logique de s’escrimer à faire un truc que vous faites très facilement sans l’aide de personne ? xD Moi j’ai l’esprit pratique, que veux-tu ! (sinon pour le lien, c’est NAAAN xD).

  24. Sylvain from agence web

    Qu’elles soient référenceuses ou rédactrices, je constate que je ne me suis jamais dit « quelle truffe » à propos de ces dames que j’ai pu côtoyer ou que j’ai lues.
    Ca m’est arrivé plus souvent avec des homologues barbus.
    Est-ce juste une question de pourcentage, ou bien les filles du SEO sont elles au dessus de la moyenne au sein de la gente féminine ?

  25. Chloé from ostéopathie

    Bonsoir,

    Merci pour le partage de cet article intéressant. L’avis des femmes (et non des filles:-)) est toujours intéressant. Cela permet de diversifier les opinions sur un métier principalement masculin.

  26. Keeg from rachat de credit

    C’est vrai que le coté « rassurant » pour le client est peut-être un atout du métier. La valorisation du métier et le fait qu’il y ait de moins en moins de méconnaissance est nette, mais il reste du chemin à faire. Et une femme, ça reste rassurant, tout simplement parce que le cliché (aie) d’une femme, ce n’est pas d’être une arnaqueuse.

    1. Visibilité référencement Auteur de l’article

      Je pense que ça dépend vraiment du client et du SEO. On peut être tout aussi rassurant que l’on soit homme ou femme, mais si ton client avait déjà dans l’idée de bosser avec un sexe précis ben accroche toi.
      Et puis certains préférons la rudesse d’un mâle à la douceur d’une femme ou l’inverse
      Je pense qu’il n y a pas de vérité absolue

  27. Le Juge@Vancouver Mortgage Broker

    Je rejoins LaseuleMarvina et Marie sur un point, Des Seo Chicks il y en a moins mais je ne dirais pas qu’il y en a peu, c’est juste qu’elles sont plus discrete et ont généralement moins tendances a aller l’ouvrir publiquement comme nous. Des SEO chicks j’en connais pas mal et des meilleures que moi encore… Et je suis sur que je ne suis pas a la fin de mes surprises.

    Un autre point sur lequel je rejoins c’est sur le fait que les SEO girls doivent « en avoir dans le pantalon » de temps en temps histoire de nous claquer le beignet a nous les Cave-men du référencement. Car plus que le machisme le monde du SEO c’est une histoire d’egos (et je le sais le mien est ENORME) ce qui est plus un probleme masculin que féminin

    1. Visibilité référencement Auteur de l’article

      Oui c’est pas faux, j’aurais peut du formuler autrement: en pourquoi sont elles plus discrètes ou un truc du genre.
      Mais globalement j’ai quand même l’impression que le % ne doit pas être trop élevé, ou alors j’ai un échantillon biaisé

  28. Phil from agence web design

    Pour bosser avec certaines d’entre elles, je confirme que c’est du haut niveau et de l’orfèvrerie SEO !

    Disponibles, réactives, exquises, perfectionnistes et compétentes: elles se reconnaitrons ;)

  29. Aposition

    Personnellement, j’ai souvent trouvé que les filles qui faisaient du SEO le faisaient avec une approche plus méthodique et qualitative que les mecs. Elles cherchent moins à aller vite et privilégient la qualité et les échanges avec le client. Et il ne faut pas s’imaginer qu’elles sont forcément en retrait au niveau des performances. Un exemple tout bête, lorsqu’on cherche un consultant referencement sur Google, c’est une nana qui coiffe tous les mecs au poteau et les mecs en question c’est pas du menu fretin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Envie d'un Bl? Alors-> prénom@TonAncre Si non pas de lien >> Si cet article a plus d'1 semaine très peu de chance d'avoir un Bl